Archives par mot-clé : Office

bureautique

Why switch to Office 2007?

Microsoft Office 2007 has some advantages over the previous release

  • There is a strong integration with Sharepoint. For instance, MS Word helps to publish a blog post (since the Sharepoint interface sucks) or MS Outlook can synchronize calendars or get a local copy of a document library.
  • The new interface is probably more efficient in the very long term, since commonly used items are more accesible. This does not apply to Outlook which has not be reworked at all.

On the drawback side, the list is far from being empty

  • Office 2007 seems even more ressource-consumming than Office 2003
  • the new interface is completely new and very confusing to the users, except the interface of Outllok which has been left untouched and as unintuitive as it is for years
  • Outlook quotation has sucked for years, but now it is even worse with a « blue line of devil« 
  • many documents will be slightly broken: Bullet list disappearing in Powerpoint; « Car » and « Car car » style appearing in Word

La direction générale des impôts se décide à faire 30 millions d’économies

La direction générale des impôts ne va pas passer à Microsoft Office XP. Elle va remplacer sa version actuelle par Open Office.

Le directeur du système d’information justifie son choix par:

  • des économies. Au lieu de payer 29,3 millions d’euros en licence, déploiement et formation ; la mise en place d’OpenOffice ne coûtera que 200 mille euros. Cette économie se retrouvera tous les 4 ans environ puisque c’est le rythme moyen de sortie de nouvelles versions de Microsoft Office
  • OpenOffice répond totalement au besoin des utilisateurs de la D.G.I.

La Gendarmerie avait également migré et pointait la simplicité de gestion des licences, puisqu’il y n’y a plus de licence, justement… (enfin si, il y a la GPL, mais elle ne requiert pas de tenir une liste des postes où le logiciel est installé)

Plus d’infos sur ZDNet.fr mais aussi interview sur ZDnet.co.uk [en].

Je me réjouis de cette nouvelle!

  • D’abord parce qu’économiquement il était aberrant pour la DGI de payer des licences pour une suite bureautique qui n’e répond pas mieux au besoin qu’OpenOffice
  • Ensuite parce que OpenOffice utilise un format standardisé, et qu’il est plus facile de produire automatiquement des documents OpenOffice à partir d’une application d’entreprise
  • Enfin, parce qu’OpenOffice est libre et qu’il me semble naturel pour une institution étatique d’éviter de se lier à un fournisseur privé lorsque c’est possible

Bon, maintenant, je reste lucide: ce n’est pas ça qui va diminuer mes impôts, même si ça y contribue de façon marginale.

Mais je félicite la DGI pour ce pas dans le bon sens. J’en profite aussi pour les féliciter pour la déclaration en ligne, et plus précisément pour avoir abandonné leur certificat à la (c)on qui s’exécutait dans une applet Java, au profit d’un certificat tout à fait standard.

J’espère que les autres ministères et les entreprises publiques (au hasard la Banque de France) suivront le mouvement.

Le Massachussetts a retenu le format OpenOffice

Je ne suis pas un fanatique du logiciel libre. En revanche, il me semble primordial d’utiliser des formats ouverts, car c’est la seule façon de changer de produit, qu’elle qu’en soit la raison (devenu trop cher, ne s’intègre plus dans l’architecture technique, ne répond plus au besoin, n’a jamais répondu au besoin, etc.). Et à ce propos, je me réjouis que l’État du Massachussets ait choisi le format OpenOffice pour ses documents bureautiques. Évidemment, Microsoft a expliqué que c’était un très mauvais choix, avec beaucoup d’arguments fort peu pertinents, comme le démontre Tim Bray, l’un des inventeurs du XML. Au fait, le format de Microsoft est basé sur du XML aussi, non? Oui, mais le format de Microsoft Office n’est pas compatible avec la GPL