Et ça recommence encore cette année

Il y a deux semaines a été inaugurée à Ploermel une statue géante du Pape Jean-Paul II.

Pour krysztoff, le maire viole de façon honteuse la loi de 1905 sur la laïcité.

Qui remet petit à petit en cause la neutralité de la sphère publique et la laïcité de l’Etat? Qui le premier déterre la hache de guerre? Les soi-disants « bouffe-curés » ou les vrais « bouffe-laïques »?

(j’ai corrigé la faute d’orthographe sur « soi-disant »).

Sous un angle purement juridique, je trouve en effet assez curieux l’inauguration de cette statue. Pourtant j’accepte l’argument avancé par le maire de rendre hommage à un chef d’État étranger, un géant du siècle dernier, le tombeur du communisme. Même si je ne suis pas croyant, il faut admettre que Jean-Paul II a été un grand de ce monde.

Mais c’est vrai qu’en regardant un interview au journal télévisé, j’avais ressenti le maire plus intéressé par les retombées touristiques que par l’ampleur de l’hommage.

Et puis, on ne peut nier le profond ancrage catholique de notre société. Les pourfendeurs des dépenses publiques aux aspects religieux comptent-t-il aussi interdire les décorations de Noël installées par les mairies (et parfois pire dans les mairies)?